Vald

Chronique album "Ce monde est cruel" octobre 2019

par baptiste Dupré

Vald Chronique album "Ce monde est cruel" octobre 2019 Beauvaizine
℗ Mezoued Records | Suther King Films | Millenium | Capitol Music France

Après « Agartha » et « Xeu » qui ont propulsé Vald sur le devant de la scène musicale française, le rappeur originaire d’Aulnay-sous-Bois a sorti, le 11 octobre 2019, son nouvel opus studio nommé "Ce monde est cruel". Un troisième album très bien accueilli puisqu’il a été certifié disque d’or (50 000 équivalent ventes) dès sa deuxième semaine. Il s’agit du deuxième meilleur démarrage pour un album de rap français en 2019, après les "Deux Frères" de PNL. L'album est également chroniqué chez Beauvaizine. VOIR

Au fil de l’écoute, on se rend compte que ce projet contenant 16 titres suit une ligne directrice toute tracée puisqu’il est organisé autour d’un thème précis : la cruauté de notre monde. Ce thème est abordé selon différents angles très variés, ce qui multiplie les possibilités pour l’auditeur de s’identifier au gré du disque.

Dans les titres « Ma star » et « Pourquoi », Vald voit la cruauté à travers l’amour et notamment les relations toxiques liées à son enrichissement récent. Dans « No friends », il parle de sa solitude malgré une vie dont beaucoup rêvent tandis que dans « Pensionman », l’artiste explique avec humour l’inhumanité des systèmes de pension qui poussent des femmes à procréer avec des hommes fortunés.
On retrouve trois featurings dans l’album : « Dernier retrait » avec SCH, « ASB » avec Maes et « NQNTMQMQMB » avec son ami de toujours Suikon Blaz AD

Il est indispensable de parler de son équipe et notamment de Seezy, un producteur ayant produit la grande majorité des titres des 3 albums de Vald. Dans « Ce monde est cruel », Seezy réussit une fois de plus à fusionner avec Vald pour créer une alchimie parfaite.

Dans son dernier titre nommé « Rappel », Vald explique très explicitement pourquoi ce monde est cruel à ses yeux, le texte est caractérisé par des phrases simples et facilement compréhensibles contrairement à beaucoup d’autres textes de rap.

Ce monde est cruel contient également des sons bangers comme « ASB » et des titres plus légers et même joyeux tels « Pensionman » et « Keskivonfer ». L’album évoque beaucoup de problématiques sociétales actuelles et tente d’y apporter des réponses en encourageant tout un chacun à se libérer de ses chaines comme Truman dans son show.


Clip officiel " Journal Perso 2" Auteur VALD, compositeur SEEZY, arrangements Piano Sofiane Pamart

Réalisation KUB & CRISTO

Production SUTHER KANE FILMS

 

1er assistant réalisateur : Jean Bigot

Directrice de production : Jeanne Grenat

Assistant de production : Killian Fernandez

Chef opérateur : Benjamin Ramalho

1er assistant caméra : Seï Ito

2nd assistant caméra : William Sorribès

Chef électricien : Kevin Ramalho

Electricien : Raphaël Bolivar 

Electricien : Marc Droumaguet

Chef machiniste: Julien Gauthier / Weazel Factory

Opérateur Grue : Romuald Levieuge / Weazel Factory

Ingénieur du son : Maxime Graftiaux 

Chef décorateur : Maxime Girard

Responsable SFX : Léo Leroyer / One Shot SFX

Régisseur général : Yoann Cespedes 

Régisseur : Pierre Amiard

Chef monteur : Lucas « Kub » Fabiani

Responsable VFX : Nicolas Fuminier / Kippik 

Sound designer : Bozeck / Tulmut Music

Chef maquilleuse : Mounira Boughanem

Styliste : Romuald Premier.
Avec la participation d’Astrid Nelsia, Juliette Grenat, Boubaker Nouma et Adrian Monalli.