Le Quadrilatère

Les Photaumnales 2018

Où loge la mémoire

article de Léa Abadie

L'édition précédente du festival des Photaumnales mettait en avant le caractère unique des territoires des Caraïbes, en se focalisant notamment sur la Guadeloupe et la Martinique . Les photographes exposés l'année dernière avaient fait de ces îles leur terrain d'expérimentation et en avaient chacun restitué une image singulière, et ce malgré les limites que leur imposait un espace commun délimité par des frontières géographiques, tangibles. Pour cette 15ème édition, le festival des Photaumnales cheminera autour d'un intitulé qui se trouve être une interrogation : « Où loge la mémoire ». La plus grande partie du festival sera visible au Quadrilatère de Beauvais à compter du 15 septembre 2018 et ce jusqu'au 31 décembre 2018, tandis que des expositions plus petites seront tenues dans des centres d’exposition à Amiens, Clermont-de-L'Oise et Douchy-les-mines. Cette année, le pôle Diaphane a conçu une exposition qui amènera le spectateur à observer

 

Quadrilatère Beauvais, Photaumnales 2018, beauvaizine, immo refugee
Quadrilatère Beauvais - Photaumnales 2018 ©léa abadie-beauvaizine

un paysage aux frontières troubles, qui ne sera pas limitée dans l'espace mais donnera toute son importance à une temporalité et un contexte qui tantôt seront instrumentalisés (*), puis referont surface, se superposeront, deviendront flous ; et cela au travers d'une sélection éclectique d'archives (nombreuses) et de créations contemporaines pour s’interroger à travers l’œil des 27 photographes exposés, la relation qu’entretient la photographie avec le temps. 

On y retrouvera notamment le travail d'Ambroise TEZENAS (artiste en résidence (Gaspésie) pour l'édition 2016 des Photaumnales) avec la série « Tourisme de la désolation », une fresque picturale qui nous présentera un ensemble de paysages marqués par la tragédie et étroitement liés à la mort, devenu des attractions touristiques payantes, que l'on assimile à un phénomène dont n'est récent que le nom : « Dark Tourism » (ou Tourisme noir en français) . À travers cette série documentaire, Ambroise Tezenas suit l’itinéraire de touristes venu s’amasser sur les ruines d’événements tragiques pour tenter d'y revivre le drame (certains sites sont devenus de véritables attractions où l'on peut simuler des situations comme les dernières secondes d'un prisonnier avant la fusillade, poser pour une photo de classe devant les ruines d'une école détruite lors d'un tremblement de terre...) pour tenter d'y satisfaire une fascination commune pour le tragique, le morbide. Cette œuvre explore entre autres les notions d'hommage collectif et de commémoration dans ce qu'elles ont de plus dissonant et d’extrême. Bon nombre d'artistes à la démarche tout aussi forte et intéressante seront présents lors de ce festival, à commencer des photographes à succès (la sélection des Photomnales n'ayant pas grand-chose à envier aux festivals et galeries parisiennes) ainsi que de jeunes photographes au fort potentiel comme seul le pôle Diaphane sait en défricher. Certains d'entre eux feront, sans doute, l'objet d'un prochain article. 


*Je pense notamment à la série ImmoRefugee de Marco Tibério et Maria Guetti, œuvre ironique et engagée qui nous propose de nous vendre de superbes cabanes de migrants par intermédiaire d'un fascicule publicitaire très kitsch et d'une agence immobilière à l'enseigne alléchante 'ImmoRefugee".

 

Léa Abadie


Festival de photographie, exposition photo, Beauvais, hauts de France
Affiche Photaumnales 2018
ImmoRefugee, Marco Tibério, Maria Guetti, Photaumnales 2018, beauvais, diaphane
ImmoRefugee de Marco Tibério et Maria Guetti aux Photaumnales 2018


Le musée

Le Quadrilatère articule une programmation artistique autour des arts et de la valorisation du patrimoine, accessible à tous les publics. source quadrilatère
Entrée libre. 

LE QUADRILATERE 22, rue Saint-Pierre, 60000 Beauvais

Entrée libre du mardi au vendredi de 12h à 18h

Samedi et dimanche de 10h à 18h

 

Accueil scolaire du mardi au vendredi

de 9h15 à 10h30 de 14h15 à 15h30



Archives

2017

photaumnales 2017, quadrilatère beauvais, musée, photo expo, beauvaizine
photo ©jon pitre beauvaizine
Les Photaumnales 2017, photo Beauvais, le quadrilatère beauvais, expo photo beauvais, beauvaizine
Les Photaumnales 2017 Beauvais ©jon pitre


2016

En 2016 interview de Sophie Goullieux

Une belle rencontre. Sophie deviendra chroniqueuse chez Beauvaizine

BeauvaiZine.com vous propose de découvrir le travail de Sophie Goullieux qui peut s'interpréter comme une interrogation sur la façon dont nous nous concevons comme "sujets" aujourd'hui, la place de l'expérience personnelle et du lien social dans un environnement de plus en plus soumis à la dictature de l'image.

 

L'artiste s'inspire de l'industrie du divertissement et de la consommation, qui nous propose constamment de nous projeter dans un avenir meilleur, je traite de leurs promesses, souvent proches du vocabulaire de la religiosité et de son imagerie populaire, et s'avérant souvent tout aussi factices et illusoires. L'ensemble de ses recherches interroge le rôle des croyances dans la construction de l'identité personnelle ou collective. source : sophie goullieux.



Partager Le Quadrilatère