Cheap Wine live report et chronique album

"Sad Queen"


Cheap Wine rock, Cheap Wine sad queen, Cheap Wine arthur, Cheap Wine celabration days, Cheap Wine
Pochette "Sad Queen" de Cheap Wine ©Celebration Days

Le quintet a sorti une pépite enregistrée dans les locaux du collectif "Celebration Days Records" dans le Clermontois.

« Sad Queen » est composé de titres solides qui transportent le public dans les années fastes du psychédélisme. Mais la force du projet réside aussi sur le fait que ce n'est pas « comme à l’époque ». Non, le groupe semble venir directement de 1972 avec le son qui va avec. On pense à Ten Years After pour la richesse de l'orchestration et parfois à Led Zeppelin pour la force des riffs et pour le savoir-faire inventif. 

En concert s'est énorme, carré et passionné. Vous y trouverez un chanteur qui joue de la thérémine avec un physique entre Robert Plant et Jim Morrison. L'attitude et le jeu de scène sont également proches de ces deux chanteurs cultes. Une parfaite mixture entre la folie de Jim Morrison et l'élégance glam rock de Robert Plant. L'équipe de Beauvaizine a pu voir le groupe à deux reprises cette année. Une première fois au Blues Autour du Zinc en ouverture de festival avec une très belle prestation dans le hall de l'Hôtel du Département. Et l'autre, tout récemment pour un concert endiablé sur la scène d’Arthur’s Day Festival

L'ambiance en concert est donc l'essence même du groupe. On y retrouve un guitariste accroc au headbanging, un bassiste classe à la Rickenbacker, un clavier typé 70's et un batteur qui consolide parfaitement le tout... Avec tout ceci, vous obtenez une alchimie hyper efficace de Cheap Wine.

LE COLLECTIF

Ce collectif de passionnés, non seulement de musique, mais de techniques d'enregistrement d'un autre temps, produit des disques à l'ancienne avec du matériel analogique sous le nom de "Celebration Days Records". Ces Clermontois organisent un festival qui fêtera sa dixième édition l'année prochaine. L'événement se déroule tous les ans au mois d'août sous l'appellation  "Celebration Days Festival". 

Concernant le label, la production ne se cantonne pas qu'aux groupes locaux puisque le catalogue comprend des artistes étrangers comme le Tchèque Koonda Holaa avec le dernier album en date produit par le collectif, intitulé "Apnea". Sorti en novembre dernier, notamment en vinyle, Beauvaizine essaiera de revenir sur cet objet magnifique dans une prochaine chronique.

Article de Jon Pitre

Cheap Wine, Grandvilliers cheap wine, Arthur's Day Festival  cheap wine, sad queen  cheap wine,  cheap wine rock,  cheap wine celebration days
Cheap Wine septembre 2017 à Grandvilliers Arthur's Day Festival ©beauvaizine